Ego la revue

janvier 2016

L’Observateur de Monaco

Le magazine monégasque L’Observateur de Monaco consacre sa rubrique art de vivre aux sports d’hiver et bien évidemment à Ski Boheme


janvier 2016

Ideat Magazine

Ideat Magazine a mis les Skis Bohême à l’honneur dans son numéro consacré aux fêtes de fin d’année.


janvier 2016

La renaissance du Radical 107

 

Le printemps revenu et le week-end pascal passé, la fin de cette saison de ski 2014-2015 est désormais très proche. Si certaines stations ont déjà fermé leur domaine et sont passées en mode estival, Ski Bohême se prépare déjà pour l’année prochaine.

Le Radical 107, modèle star de la gamme Ski Bohême, se prépare a faire peau neuve avec une version titanium et cuir. Si l’aspect final du ski n’est pas encore finalisé, un prototype a été mis au banc d’essai ce week-end par nos skieurs essayeurs. D’un point de vu purement esthétique, sa nouvelle facette rend le ski encore plus impressionnant.

Fidèle à son ainé, ce prototype Fat Freeride Aluminium testé dans de la poudre et des hors pistes a parfaitement répondu aux attentes grâce à des performances impeccables, prouvant une nouvelle fois que la beauté des skis Bohême cache des matériaux performants et une technologie de pointe.

Plus physiques, le Radical 107 pose le skieur en dompteur : grosses cuisses, gros niveau, gros moral…

Idéal pour jouer avec le terrain, ces skis Fat Freeride se révèleront être une véritable arme à adrénaline.

avril 2015

Auto Moto en visite chez Bohême

BMW M4 Cabriolet 2015 : Bourgeois Bohême

mars 2015

Parution presse

mars 2015

Nouvelle collection Bohême

 

 

 

 

 

 

 

Toujours avec la même motivation d’allier performance, esthétique et finition, Bohême vient de renouveler sa collection. Reconnu pour son savoir-faire made in France, le fabricant de skis et snowboards en bois d’exception est en constante quête de perfection avec la réalisation de produits sur-mesure.

Les grandes stars, Radical Whistler connu pour sa portance hors-normes, Run Rider apportant rapidité et précision à vos descentes et le mythique ski polyvalent féminin Flower sont toujours sur le podium 2015.

On retrouve également les incontournables tels que le Monoski Back 80’s, développé par les stars de la discipline dans les années 80 et le Surf Swallow, l’origine même de Bohême.

Affichant des produits d’excellence, Bohême diversifie sa gamme en 2014-2015.

Les grandes nouveautés de la collection, le Splitboard T2, nouveau modèle développé en collaboration avec « Splitboard Power » et à l’approche de la saison estivale, la marque dévoile ses premiers skis nautiques.  Après plusieurs années de recherche, « L’Aquavintage » de Bohême voit le jour. Résolument rétro, ils s’inspirent des modèles Reflex des années 70.

 

 

mars 2015 | Tags : :

Ski Bohême au salon Sport Achat

 
Ski Bohême

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ski Bohême au salon Sport-Achat du 9 au 11 Mars

La marque de skis artisanaux prémium 100% made in France sera présente au salon Sport-Achat du 9 au 11 Mars 2015 à Lyon-Eurexpo.

Toute la nouvelle collection sera présentée avec notamment le dernier Run Rider, le Radical Whistler ou la gamme cuir avec l’Indépendant et le Guide Ride.

La gamme snowboard sera aussi présente avec le Split, dernier né des ateliers de Chabeuil, dans la Drôme, ainsi que les Valdez et Cortina.

Le printemps et l’été approchant, le monoski Aquavintage sera également présenté.

Toute l’équipe de Ski Bohême vous accueille au salon Sport-Achat by Sportair stand C24

mars 2015

Ski Bohême sur l’eau !

Aqua Vintage

Pour un plaisir de glisse toute l’année, Bohême lance pour la première fois de son histoire un modèle de ski nautique.

Aqua Vintage est le nom de ce modèle de monoski conçu intégralement dans l’esprit qui a fait le succès des modèles « hiver » de la marque totalement Made In France.

Fabriqué dans le nouvel atelier Bohême à Chabeuil, au pied du Vercors, ce monoski s’inspire du design et de l’esprit « Riva ». Finition plaquage en Acajou, sellerie bleue turquoise et matériaux de pointe, tout a été mis en oeuvre pour que ce produit de luxe soit également beau et très performant.

Pour un esprit Bohême à chaque saison, découvrez vite notre modèle Aqua Vintage, par Ski Bohême…

 

juin 2014

Ski Bohême: où les emmener en été ?

Nous en parlions il y’a quelques semaines, les stations françaises ont toutes fermé leurs portes depuis un peu plus d’un mois. Les grandes vacances commencent bientôt et nos sommets hexagonaux ont revêtu leurs manteaux verts afin d’offrir aux touristes randonnées, tennis, parties de pêches ou golf pour certaines stations.

S’il est rare de voir des gens chaussés leurs skis le 14 juillet, ce n’est toutefois pas impossible en France !

On le sait, et vous avez pu le voir sur notre page Facebook  ( https://www.facebook.com/Boheme.ski?ref_type=bookmark ), certaines stations françaises restent ouvertes l’été et offrent la possibilité de s’adonner aux joies de la glisse pendant que vos amis lézarderont sur des plages bondées.

En début d’été, Val d’Isère, Tignes et les 2 Alpes, grâce à leurs glaciers, sont les 3 stations françaises ouvertes. Toutefois, à partir de fin juillet, seule les 2 Alpes continue d’accueillir des touristes grâce à son altitude atteignant 3600 mètres ! A cette hauteur là, les neiges éternelles sont largement skiables toute l’année.

En Europe, la Norvège est le pays le plus fun pour skier l’été. Non seulement le nombre de stations ouvertes est hallucinant, mais en plus il est possible d’allier sport et grande fête ! Romsdal est un petit Ibiza sur Neige. Paradis du Base Jump, il est courant de skier en maillot de bain.

Plus proche de la France, Zermatt en Suisse est également ouverte tout l’été mais le prix de son forfait (66€ pour seulement 21 km de piste) peut en décourager quelques uns. Pourtant, Zermatt est considérée comme l’une des meilleures stations de ski d’été d’Europe.

Mais si finalement nous suivions les saisons et allions déposer dégourdir nos Skis Bohême là où c’est l’hiver, dans l’hémisphère sud.

On n’y pense pas mais l’Australie pourrait tout à fait devenir un pays très prisé des skieurs. Les grandes stations aux normes européennes se trouvent en Nouvelle Galle du Sud. Pourtant, les plus prisées des Australiens sont celles du Victoria. Il faut dire qu’elles sont bien plus proches de Sydney (5H en moyenne en voiture, ce qui est très peu là-bas) et que l’une d’entre elles, Mount Hotham, possède son propre aéroport et, parait-il, propose des après skis animés… Toujours en Australie, la Tasmanie possède également quelques stations mais qui sont un peu trop « rustiques » pour les Européens que nous sommes, habitués aux remontées mécaniques débrayables.

La Nouvelle-Zélande est LA destination phare de l’hémisphère sud. Proposant des stations de très grande qualité sur des sites à couper le souffle, il est possible de skier le matin et d’aller à la plage l’après-midi… L’ile sud Sud est celle offrant le meilleur ski, notamment les stations de Whakapapa et Turoa. Ces stations sont à l’Européenne et permettent aux skieurs les plus aguerris de se faire plaisir.

La Cordillère des Andes et la plus longue chaine de montagne au monde grâce à ses 7000 kilomètres. Si elle est la plus longue, elle est aussi l’une de celle qui propose les stations les plus hautes, avec une hauteur moyenne de 4000 kilomètres. Les amateurs de freeride et d’héliski y trouveront leur paradis !

Depuis des années l’office de tourisme de Bolivie se vantait de Chacaltaya, la station de ski la plus haute du monde. Le refuge du Club Bandino Boliviano est toujours là à 5300m, avec une vue incomparable vers le Lac Titicaca à 43km. Ce n’est plus le cas car malheureusement le glacier a fondu après 18000 ans, six ans avant la date envisagée par les experts.

Les destination les plus hautes sont maintenant en hémisphères nord : le Dagu glacier en chine et la station de Gulmarg en Inde.

A Mérida, la seule station au Venezuela, il y a une télécabine qui monte de 1577m, au-dessus des falaises pour accéder au trois petits glaciers sur le Pico Bolivar (4981m). Skier là-haut n’est pas pour les débutants ou les timides. Il y a des précipices et on est loin des pistes sécurisées. En tant que ville universitaire Mérida offre un après-ski dynamique et spécifiquement Latino.

La chaîne de Los Nevados en Colombie est accessible par un chemin carrossable jusqu’à 4,900m. Malheureusement on risque de se faire kidnapper au lieu d’être emporté par une avalanche.

Sur les trois montagnes les plus hautes d’Equateur, les volcans de Chimbarazo, Cotopaxi et Cayamba, il y a des refuges de montagnes. Notez bien que si vous arrivez au sommet de Chimbarazo (6268m) vous êtes au point le plus loin du centre de la terre, grâce à sa forme ellipsoïde.

Au Pérou on peut pratiquer le freeride et l’alpinisme en se basant à Huarez (3000m). Il n y a pas de téléski mais des ânes pour porter les bagages. A Pastouri il y a des compétitions de ski mais pas de remonte-pente ou d’autres équipements sportifs.

L’Argentine et le Chili ont des stations avec des pistes bien soignées, des half-pipes, parcs à neige et accès direct des logements aux pistes. Les meilleures stations, et les plus modernes, sont du côté chilien des Andes avec ses 4000km de massifs montagneux et une altitude jusqu’à 3000m.

Portillo, au Chili est la station la plus ancienne et célèbre de l’Amérique du sud. Sa situation, au bord du lac Inca, est sensationnelle. Elle est très appréciée par les skieurs expérimentés grâce à ses descentes raides, hors pistes. Valle Nevado, à 45km de Santiago est la destination de ski la plus étendue dans l’hémisphère sud, construite en 1988 par des entrepreneurs français suivant les principes des grandes stations alpines. Un forfait journalier coûte 45€. Nevados de Chillán, qu’on appellait auparavant Termas de Chillán, est une station et spa situé en forêt.

Cerro Mirador à Puntas Arénas, au parc national Magallenas vers le Cap Horn, a la particularité d’être la station la plus au sud du monde. Elle a des vues superbes sur la mer et les montagnes. «La neige, constamment fouettée par le vent, forme un paysage unique et féerique, qui change sans cesse » donc il est fortement conseillé de s’habiller bien chaud. Un forfait journalier coûte 15€. Heureusement le tremblement de terre chilien de 2010 n’a causé que des dégâts légers aux stations de sports d’hiver du pays.

Le Valle de Las Lenas est la plus haute station en Argentine avec une altitude maximale pour le ski de 3340m et une descente de 1100m. Elle se vante du système de remonte-pente le plus moderne de l’Amérique du sud. Un forfait journalier coûte 40€. Catedral Alta Patagonia, en région Bariloche, est la station la plus grande avec une altitude maximum, pour le ski, de 2050m et une descente maximum de 1000m. Le domaine est vaste et le système de remonte-pente est au niveau international. La ville de Bariloche est moderne avec une belle vue sur les Andes. D’après des blogueurs qui connaissent la station, il vaut mieux l’éviter pendant les vacances scolaires mais elle est recommandée pour les voyages de noces. Un forfait journaliers coûte 34€. Le réseau des refuges de montagne est très apprécié car il est possible de faire des randonnées de plusieurs jours en passant de l’un à l’autre.

De fait, ce n’est pas parce que l’hiver est fini qu’il faut ranger vos Skis Bohême au placard. Allez donc leur faire prendre l’air dans d’autres contrées du monde, et revenez très entraînés pour attaquer l’hiver à la fin du mois de novembre prochain !

juin 2014